Nous suivre

Mahamane Ousmane : « Je suis plutôt le candidat du changement sur la base de l’équité »

Au Niger, c'est le dimanche 21 février qu'aura lieu le second tour de la présidentielle. En l'absence du président Mahamadou Issoufou (qui se retire après deux mandats), ce scrutin va opposer le candidat du parti au pouvoir, Mohamed Bazoum – qui est arrivé en tête au premier tour avec quelque 39% des voix – et l'ancien président Mahamane Ousmane – qui a obtenu quelque 17% des voix. Il y a donc un écart de 22 points entre les deux challengers. Pourtant, le candidat Mahamane Ousmane y croit, il le dit au micro de Christophe Boisbouvier.

Dernières actus

Des violences ont éclaté au #Niger​ après l’annonce de la victoire de Mohamed #Bazoum​ à l’élection présidentielle. Mercredi 24 février, des manifestants ont jeté des pavés sur les forces de l'ordre, qui ont répondu par des tirs de gaz lacrymogènes. L'accès à Internet a été coupé dans le pays.

Le candidat de l'opposition au Niger, Mahamane Ousmane, a revendiqué la victoire à la présidentielle de dimanche dans un discours reçu par la presse au lendemain de l'annonce officielle des résultats provisoires par la Commission électorale donnant pour vainqueur Mohamed Bazoum, candidat du pouvoir.

Fidèle parmi les fidèles du sortant Mahamadou Issoufou, Mohamed Bazoum, proclamé mardi vainqueur de la présidentielle au Niger, va lui succéder et assurer la "continuité" à la tête d'un pays confronté à d'innombrables défis.

Le candidat du pouvoir à la présidentielle au Niger, Mohamed Bazoum, l'a emporté avec près de 56% des voix face à son adversaire Mahamane Ousmane, une victoire qualifiée de "hold-up électoral" par l'opposition.