Nous suivre

Saleh Kebzabo candidat à la présidentielle du 11 avril

L’opposant tchadien Saleh Kebzabo, candidat malheureux à quatre reprises face au chef de l’État Idriss Déby Itno, a annoncé vendredi qu’il se présenterait finalement au scrutin présidentiel du 11 avril.

Photo: L'opposant Saleh Kebzabo, compte parmi les rares personnalités capables de mobiliser en dehors de son fief. Copyright Jeune Afrique

Trois jours auparavant, Saleh Kebzabo avait pourtant reconnu mardi sa défaite lors d’une primaire face à un inconnu et novice en politique, Théophile Bebzoune Bongoro, désigné candidat commun d’une coalition de 15 partis d’opposition à peine créée, Alliance Victoire...

Dernières actus

Le principal opposant au Tchad, Saleh Kebzabo, a retiré lundi sa candidature de la présidentielle du 11 avril en accusant le président Idriss Déby Itno, grand favori pour un sixième mandat, d'intimider ses rivaux par l'usage de la force.

Deux personnes ont été tuées et cinq blessées dimanche à N'Djamena, lors d'une tentative d'arrestation d'un opposant, candidat déclaré à la présidentielle du 11 avril au Tchad face au président Idriss Deby Itno, au pouvoir depuis 30 ans, a annoncé le gouvernement.

Il est l’un des deux seuls candidats de l’opposition qui feront face à Patrice Talon lors du premier tour de la présidentielle, le 11 avril. Alassane Soumanou, accusé d’être un faire-valoir du président sortant, attaque à son tour ses anciens alliés.

Le président de la Cour constitutionnelle, Auguste Iloki a indiqué le 17 février à Brazzaville que le scrutin présidentiel du 21 mars se jouera entre le président actuel Denis Sassou N’Guesso et six autres candidats. Parmi les huit dossiers de candidature soumis à la cour, seul celui de Michel Mboussi-Ngouari a été invalidé.