Nous suivre

« Nous irons voler sa dépouille » : les funérailles de Jerry Rawlings au cœur des élections

A l’approche des scrutins présidentiel et législatif du 7 décembre, la mort de l’ancien chef de l’Etat cristallise les tensions entre les deux principaux partis.

Photo: L’ancien président ghanéen Jerry Rawlings à Harare, au Zimbabwe, en septembre 2019. Copyright Le Monde

Les hommages à Jerry John Rawlings virent à la foire d’empoigne. Une semaine après la mort de l’ancien président, jeudi 12 novembre, les drapeaux sont en berne et le Ghana plongé dans un deuil national. Mais pour les deux principaux partis en lice pour les élections présidentielle et législatives du 7 décembre, le National Democratic Congress (NDC), représenté par John Mahama, et le New Patriotic Party (NPP), défendu par le président sortant Nana Akufo-Addo, le décès de « JJ » a été l’étincelle dans la poudrière.

Dernières actus

Pour la première fois depuis son retour en Côte d'Ivoire, l'ancien président Laurent Gbagbo a parlé lundi de son jugement et de son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI), affirmant qu'il avait été envoyé à La Haye car "il fallait écarter un homme gênant".

Plusieurs milliers de personnes ont réservé dimanche un accueil triomphal à l'ex-président Laurent Gbagbo dans son village natal de Mama (centre-ouest de la Côte d'Ivoire), dix jours après son retour à Abidjan à la suite de son acquittement par la justice internationale.

Le retour de l'ex-président Laurent Gbagbo le 17 juin en Côte d'Ivoire aura des répercussions sur la vie politique de son pays où, malgré une décennie d'absence, il reste un des acteurs majeurs depuis plus de 30 ans.

C'est un saut dans l'inconnu pour les 16 millions de Tchadiens: ils vivaient depuis 30 ans sous la férule d'un homme, Idriss Déby Itno, à peine réélu puis tué, et ils héritent d'une junte militaire dirigée par un fils inexpérimenté qui concentre tous les pouvoirs.