Nous suivre

L'opposition exige le retrait de la candidature d'Alassane Ouattara

En Côte d’Ivoire, l’opposition monte au créneau ensemble. Plusieurs plateformes politiques proches d’Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo, Guillaume Soro ou encore Charles Blé Goudé se sont exprimées ce mercredi 12 août. D’un commun accord, ces mouvements ont exigé le retrait de la candidature d’Alassane Ouattara et des changements profonds à la Commission Electorale Indépendante ainsi que sur la toute nouvelle liste électorale qui vient d’être publiée.

Maurice Kakou Gikahué est clair. En l’état actuel des choses, le secrétaire exécutif du PDCI estime que le scrutin d’octobre ne peut pas se tenir. L’opposition accuse la CEI d’avoir manipulé la liste avec l’aide de l’agence Voodoo Communication.

Dernières actus

Pour la première fois depuis son retour en Côte d'Ivoire, l'ancien président Laurent Gbagbo a parlé lundi de son jugement et de son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI), affirmant qu'il avait été envoyé à La Haye car "il fallait écarter un homme gênant".

Plusieurs milliers de personnes ont réservé dimanche un accueil triomphal à l'ex-président Laurent Gbagbo dans son village natal de Mama (centre-ouest de la Côte d'Ivoire), dix jours après son retour à Abidjan à la suite de son acquittement par la justice internationale.

Le retour de l'ex-président Laurent Gbagbo le 17 juin en Côte d'Ivoire aura des répercussions sur la vie politique de son pays où, malgré une décennie d'absence, il reste un des acteurs majeurs depuis plus de 30 ans.

C'est un saut dans l'inconnu pour les 16 millions de Tchadiens: ils vivaient depuis 30 ans sous la férule d'un homme, Idriss Déby Itno, à peine réélu puis tué, et ils héritent d'une junte militaire dirigée par un fils inexpérimenté qui concentre tous les pouvoirs.