Nous suivre

Alassane Soumanou : « Thomas Boni Yayi a fait une grave erreur politique »

Il est l’un des deux seuls candidats de l’opposition qui feront face à Patrice Talon lors du premier tour de la présidentielle, le 11 avril. Alassane Soumanou, accusé d’être un faire-valoir du président sortant, attaque à son tour ses anciens alliés.

Photo: Alassane Djimba Soumanou, candidat à la présidentielle 2021 au Bénin pour les FCBE. Copyright Jeune Afrique

Il sort les griffes. Et, paradoxalement, ce n’est pas à Patrice Talon qu’il réserve ses coups les plus sanglants. Alassane Soumanou, dit « Djimba », est pourtant l’un des deux seuls représentants de l’opposition, avec Corentin Kohoué, à avoir vu sa candidature validée pour faire face au président sortant dans les urnes, le 11 avril prochain.

Dernières actus

D'après la vice-présidente de la Commission électorale nationale autonome, Geneviève Boko, le taux de participation s'élevait à 50,17 %.

Le Tchad compile lundi les résultats de l'élection présidentielle, au lendemain d'un scrutin dont semble s'être désintéressée une bonne partie de la population, convaincue de la victoire déjà écrite du sortant Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis 30 ans.

Les Béninois attendaient lundi les résultats d'une présidentielle que le chef de l'Etat Patrice Talon semble assuré de remporter, soulagés que le vote de la veille se soit déroulé dans le calme, après une campagne marquée par des violences.

malgré un taux important d’abstention, une grande partie de la population béninoise loue la bonne gestion du président sortant Patrice Talon. "On sent à quel point il est difficile de gérer la distorsion entre le culte de l’efficacité économique et l’assèchement du débat et de la controverse politique", explique le journaliste Vincent Hugeux.